• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • SoundCloud Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

"Following Love" l'album

   Un jazz élégant et pétillant.

 

   De Joey Starr à Michy Green en passant par Hubert-Felix Thiéfaine, Faby Médina navigue entre les musiques, chante aux côtés de beaucoup d’artistes français ou internationaux et se nourrit de toutes ces rencontres.

D’abord choriste, puis soliste, aujourd’hui auteure, compositrice et interprète, celle qui est la voix féminine du Big Band de Monsieur Claude Bolling depuis 15 ans, prend son envol. Faby ose la composition entre swing et be-bop en y ajoutant une pincée de pop dans les arrangements, une pointe de soul dans la voix et parfois un rayon de soleil dans les rythmes qui nous parlent de ses racines. A travers ses textes, Faby nous raconte l’ivresse de ses nouvelles rencontres, de celles qui nous impactent et changent tout, le vide laissé par un être cher ou la joie d’une naissance. Des moments de vie traversés avec poésie. Des originaux donc mais aussi des reprises de grands standards tels que Someone to watch over me de George Gershwin, Early autumn de Woody Herman et un clin d’œil à la pop avec Blackbird des Beatles composé en hommage au combat des noirs américains pour leurs droits civiques.

   Entre douceur et intensité, d’une voix raffinée, Faby écrit  sa propre histoire avec « Following Love »  un premier album très personnel, une nouvelle saveur pour le jazz vocal.

Claude Bolling & Friends

Claude Bolling & Friends 

 

"Avec Claude Bolling & Friends, le maître du Big Band offre un jazz classique en formation réduite. Les talents d'écriture de Bollington conjoints au brio de ses instrumentistes invités permettent une approche épurée d'une musique qu'ils excellent à jouer depuis plus de vingt cinq ans en big band.

 

"Un Claude Bolling pianiste et une sensation de générosité amoureusement sophistiquée qui donne à cet album un statut d'ambassadeur de la vivacité toujours actuelle du jazz classique"

Patrick Frémeaux